LION-sur-MER    &    HERMANVILLE

Constructions sur le bord de mer : Naissance d'une station balnéaire
 Lion-sur-Mer
 Les villas
Page d'accueil des villas de Lion
La Digue côté Ouest
• Villa Bon Air
• St Pierre des Falaises
• La Brise
• Villa Feret
• Le Clos Normand
• Le Drakkar, chalet Alcyon
• Villa des Dunes
• L' Azur
• La Ginette
• Villa des Falaises
• Chalet De Betteville
• Villa Belle Vue
• Villa Berjot
• La Vague, L' Aurore, La Hève
• La Masure, La Guérite, Villa Louis, La Javotte
• L' Hôtel du Calvados
La Digue au centre
• L' Hôtel de la Plage
• La Salle des Fêtes
• La Rotonde
• Chalet Henri
• Villa Henriette
• Villa Sans-Souci
• La Tamise
• Lotissement Fanet
La Digue côté Est
• Le Grand Hôtel
• Lotissement Genissieu
• La Mignonnette
• Villa Nancy
• Villa Terneau
• La Mounette
• Lotissement Calenge
• La Mignonne
• Chalet Beauséjour
• Villa Bella Vista
• Les Sorbiers, Les Ailantes, Villa Yvonne
• La Pagode, Beaurivage, La Sarabande, Chalet Bagatelle, Petite Maison
Rue de Ouistreham
• Les Mauves
• La Salamandre, Les Tilleuls, La Serpolette, Les Bruyères
• L' Abri
• La Caserne
Rue de la Rosière
• Villa Rose, Les Dahlias
• Villa Tranquille
Rue Maréchal Galliéni
• Villa Marcotte (Mairie)
• Villa Marguerite
• Les Petites Falaises
Rue Marcotte
• Les 2 Soeurs
• Villa Dadin
• Villa Thérèse
• L' Oranger
• Villa Gidel
Rue Edmond Bellin
• Maison Bellin
• Hôtel Bel Respiro
• Villa Montjoie et les Tilleuls
• Les Ormeaux
   La Digue, côté Ouest   >>      L' Hôtel  du  Calvados    Le  Sillage    Les  Balnaïdes


      Liste des propriétaires successifs :

- le 17-03-1830 : FOUACHE Pierre, marin.

- le 17-03-1830 : BIRON Jean Jacques, cultivateur et carabetier.

- le 23-08-1844 : FOUACHE Pierre, capitaine de navire.

- le 26-12-1893 : partage des biens de M. et Mme FOUACHE.



      La Pâture n° 3 formait un quadrilatère, bornée à l'Est par la rue de Paris (Edmond Bellin), à l'Ouest par la rue Roux (rue de Bains), au nord par le rivage de la mer et au sud par la place du Calvados (place Clémenceau).

      En 1830, Mme LE SENS a vendu, le même jour, la partie Est à M. BIRON et la partie Ouest à M. FOUACHE.
Dans les 2 actes de vente, il est précisé que "sur le terrain vendu, l'acheteur a fait construire, de ses propres deniers, une maison d'habitation", avec dépendances en ce qui concerne M. FOUACHE.

      En 1844, lors du rachat de la parcelle BIRON par M. FOUACHE, il est précisé que la maison de M. BIRON est à usage d'auberge, avec cave, grange, écuries et remise.

      L' Hôtel du Cavados a été construit, en 1840, par M. BIRON, mais c'est M. FOUACHE qui l'a agrandit, en 1858, pour le faire tel que nous le connaissons.



      M. FOUACHE était mariée à Mme BIGOT Rose Victoire : ce mariage possédait, à cette époque, le plus grand patrimoine immobilier de Lion (en dehors de Mme LE SENS, évidemment).

      L'inventaire, dressé le 11-07-1874, aprés les décès successifs des 2 époux, permet de recenser (pour ce qui nous intéresse) :
1) des constructions :
            - en 1837 : la maison à l'Ouest de l' Hôtel : sur la carte postale ci-contre avec la pancarte "spiritueux en gros".
            - en 1849 et 1853 : un grand corps de bâtiment formant 3 maisons distinctes, situées à l' Est de l' hôtel, le long de la rue de Paris (Edmond Bellin) descendant à la mer, dont la villa L' Albatros se trouvant sur le bord de mer.
2) des baux :
      - la maison de l' Ouest, louée : bail à M. LACCARD Amédé, entrepreneur de voitures publiques,
      - l' Hôtel du Calvados : bail à M. MARIE père, maître d' hôtel.

      Le 20/05/1889 : bail de l 'Hôtel du Calvados à M. Désiré DESGUET.

      En 1889, est construite la salle (à manger), située devant l'hôtel.


      En 1893, le partage des biens de la succession FOUACHE attribua (entre autres):
            - à FOUACHE Pierre Alphonse : l' Hôtel du Calvados.
            - à Mme LION : les 3 maisons au levant de l'hôtel, "connues vulgairement sous les noms de maisons DELANGLE, REGNAULT et MARIE DIT BIRON".
            - à FOUACHE Thédore Eugène : la maison au couchant de l'hôtel, "dite la maison LACCARD".

      A la fin du XXe siècle, l' Hôtel du calvados deviendra "Le Sillage", maison familiale de vacances, mais en gardant la struture qu'il avait depuis toujours.

      Finallement détruit complètement pour devenir "Les Balnaïdes", résidence d'estivants.
Terrains
Fouache et Biron

Les bâtiments avant les cartes postales
Litho 1868
L' Albatros (à gauche) et l' Hôtel du Calvados
Litho 1868
sur la gauche, au premier plan, le corps de bâtiment dont La Lorraine (à l' extrème gauche),
et, en retrait, on aperçoit le haut de la façade Est de l' Hôtel du Calvados,
sur la droite un batiment allongé arrivant sur la digue : la future salle à manger.

les cartes postales

destruction de l' Hôtel du calvados






Villa Bella Vista


La Tamise


Villa Berjot

Copyright 2004-2017 © Xavier LORIN      Tous droits réservés    contact Webmaster