LION-sur-MER    &    HERMANVILLE

Constructions sur le bord de mer : Naissance d'une station balnéaire
 Lion-sur-Mer
 Les villas
Page d'accueil des villas de Lion
La Digue côté Ouest
• Villa Bon Air
• St Pierre des Falaises
• La Brise
• Villa Feret
• Le Clos Normand
• Le Drakkar, chalet Alcyon
• Villa des Dunes
• L' Azur
• La Ginette
• Villa des Falaises
• Chalet De Betteville
• Villa Belle Vue
• Villa Berjot
• La Vague, L' Aurore, La Hève
• La Masure, La Guérite, Villa Louis, La Javotte
• L' Hôtel du Calvados
La Digue au centre
• L' Hôtel de la Plage
• La Salle des Fêtes
• La Rotonde
• Chalet Henri
• Villa Henriette
• Villa Sans-Souci
• La Tamise
• Lotissement Fanet
La Digue côté Est
• Le Grand Hôtel
• Lotissement Genissieu
• La Mignonnette
• Villa Nancy
• Villa Terneau
• La Mounette
• Lotissement Calenge
• La Mignonne
• Chalet Beauséjour
• Villa Bella Vista
• Les Sorbiers, Les Ailantes, Villa Yvonne
• La Pagode, Beaurivage, La Sarabande, Chalet Bagatelle, Petite Maison
Rue de Ouistreham
• Les Mauves
• La Salamandre, Les Tilleuls, La Serpolette, Les Bruyères
• L' Abri
• La Caserne
Rue de la Rosière
• Villa Rose, Les Dahlias
• Villa Tranquille
Rue Maréchal Galliéni
• Villa Marcotte (Mairie)
• Villa Marguerite
• Les Petites Falaises
Rue Marcotte
• Les 2 Soeurs
• Villa Dadin
• Villa Thérèse
• L' Oranger
• Villa Gidel
Rue Edmond Bellin
• Maison Bellin
• Hôtel Bel Respiro
• Villa Montjoie et les Tilleuls
• Les Ormeaux
   La Digue, côté Est   >>      "Lotissement"   Génissieu

      La parcelle de Dunes, lot n° 49, de la vente LE SENS fut achetée en adjudication le 13-11-1847 par M. Pierre Alphonse DESMASURES.

      Le 21-11-1873, Mme Anne Sophie Elisabeth DESMASURES, veuve Eugène Alexandre LECLERC, héritière, la céda à M. Louis Auguste GENISSIEU, administrateur de la Compagnie Générale des Petites Voitures à Paris.

      M. GENISSIEU était déjà propriétaire, par sa femme, du terrain contigu à l'Est, sur lequel était bâtie la villa dite "Génissieu" (en son côté Est).


      En 1874, il fit établir, pour la vente de la parcelle de dunes n° 49, un plan de division très détaillé comprenant quatre maisons, reliées entre elles par un passage commun.

Pour chaque maison, dépendance, jardin, tout est métré de façon extrèmement précise, et délimité sur le plan par des lettres.

Des règles très précises et détaillées de "co-propriété" sont consignées dans les actes de vente sous la rubrique "conditions particulières" : emplacemet du passage commun de la rue à la mer, emplacement du puits commun, répartition des frais d' entretien, hauteur des clôtures, etc...

      Il ne fait aucun doute que l'exemple du "lotissement Calenge" voisin, dont sa femme avait acquis la parcelle de bord de mer en 1866, a inspiré l'idée de faire de même, tant et si bien que les deux plans s'avèrent presque parfaitement symétriques.


      Vente des parcelles du "lotissement" :

            - Lot I : reste la propriété de M. GENISSIEU.

            - Lot II : le 13-09-1874 : Madame Jeanne Julie SESTIER épouse D'ALLENS.

            - Lot III : le 11-10-1879 : M. Felix LAJEHANNIERE.

            - Lot IV : le 06-10-1880 : M. Joseph TERNEAU.


      Constructions bâties :

Lot I : Chalet Génissieu (partie Ouest) : construit, en 1898, par Mme GENISSIEU.
Lot II :
La Mignonnette : construite par M. FAYEL-DESLONGRAIS et M. MAGRON.
Lot III : Villa Nancy : construite par M. PAUL.
Lot IV : Villa Terneau : construite par M. TERNEAU.
Lot VI à X : La Mounette : construite par M. PAUL.



Lot n° 49
Lot n° 49
Dune n° 49
1874
1880
conditions
particulières
les 4 villas du "lotissement"

      Un point particulier.

      De l'achat par M. DESMASURES, en 1847, à la vente à M. GENISSIEU, en 1873, il s'est écoulé 26 ans pendant lesquels la propriété s'est transmise, dans la même famille, jusqu'à Mme Anne Sophie Elisabeth LECLERC née DESMASURES.

      En 1860, le terrain est devenu la propriété de M. Jean Louis LEMARCHAND (vraisenblablement époux d'une demoiselle DESMASURES), qui fit construire cette même année la maison qui figure sur le plan cadastral napoléonien.

      L' emplacement de cette maison se situait entre la future villa La Mignonnette et le futur chalet Génissieu (dans sa partie Ouest), en plein milieu de la parcelle.

Maison Veuve Lemarchand
      Cette maison fut démolie, en 1873, par M. GENISSIEU : étant donné l'emplacement central qu'elle occupait sur la parcelle, on comprend qu'elle ne pouvait pas s'intégrer dans le futur lotissement que M. GENISSIEU avait l'intention de construire.







Villa Bella Vista


La Tamise


Villa Berjot

Copyright 2004-2017 © Xavier LORIN      Tous droits réservés    contact Webmaster